Boco : quand les chefs mettent les petits plats dans les bocaux

En décembre dernier, j’ai eu l’occasion de participer à un événement organisé par Boco dans le but de découvrir ce nouveau concept de restauration, à la fois innovant et intriguant. En effet, Boco a pris le parti de proposer une toute nouvelle forme de restauration qui soit saine et rapide. Jusque-là, rien d’étonnant me me direz-vous. On voit de plus en plus de bars à manger s’ouvrir et prenant le parti du sain (notamment sur Paris). Mais Boco a su dénicher un concept encore plus innovant. Alors, prêts à en savoir un peu plus ?

Boco Reims

Mais qu’est-ce qu’a Boco de plus que les autres ?

Tout d’abord, il faut savoir que Boco a été créé par Vincent et Simon Ferniot en 2010 (déjà !), avec le projet ambitieux de proposer des plats élaborés par des chefs étoilés à un prix juste. En effet, l’ensemble des plats de la carte ont été élaborés par les chefs de la bande à Boco (comme ils aiment se surnommer). A l’heure actuelle, la bande à Boco est composée de 14 chefs dont 8 étoilés. L’objectif principal de Boco et des chefs, c’est de proposer du bon et du sain. Alors on dit bonjour aux petits plats gastronomiques à prix abordable, et bye bye aux plats qui baignent dans l’huile et qualitativement pauvre.

 

Voir l’article

Etoiles à la cannelle ou Bredele de Noël (petits biscuits alsaciens)

Cette année, j’ai décidé de me mettre à la pâtisserie en attendant Noël. Eh oui, quoi de mieux que de grignoter des petites douceurs sucrées devant des films de Noël ? Boire des chocolats chauds ? Ah oui, c’est une bonne idée également. Aujourd’hui sur le blog, j’ai envie de partager avec vous une recette de bredele (qui signifie “petits biscuits” en alsacien) que j’avais découvert lors de notre tout premier séjour en Alsace. L’Alsace est vraiment une région riche en gastronomie et friande de petits biscuits. Parmi mes bredele préférés ? Les étoiles à la cannelle (ou “zimtsterne” en alsacien), des petits biscuits à base d’amande, de cannelle et d’oeufs. Un vrai délice !

 

étoiles à la cannelle

 

Si vous n’avez pas la main pâtissière, vous pourrez certainement retrouver ces étoiles à la cannelle sur votre marché de Noël. A Reims, vous pouvez en acheter au chalet de la Maison Alsacienne de Biscuiterie, qui propose de nombreux bredele, dont les étoiles à la cannelle, liabsti, brünsli, siess g’nuss, et plein d’autres délices sucrés. Si vous réalisez mes recettes de bredele, n’hésitez pas à m’identifier sur les posts de vos réseaux sociaux, ça me fera plaisir de voir mes recettes réalisées par vos petites mains 😉

Voir l’article

Escapade romantique à Bruges : 9 activités incontournables

Nous avons récemment profité des ponts de mai pour nous octroyer un petit City Break. Pour notre break, nous voulions nous ressourcer et passer un séjour romantique dans une ville qui ne soit pas trop éloignée de Reims. C’est pourquoi, nous sommes avons décidé de partir une nouvelle fois à Bruges.

En effet, cela fait maintenant 3 ans que nous avions découvert la capitale des Flandres pour la première fois et nous avons tellement adoré nous y balader que nous avons choisi d’y retourner cette année ! 🙂

Bruges City Break Balade

Et vous ? Etes-vous déjà allé à Bruges ? Ne trouvez-vous pas qu’il s’agit d’une ville romantique et pittoresque ? Et il y a tant de choses à faire et à découvrir ! Si vous souhaitez profiter au maximum de la ville, je vous conseille d’y séjourner au moins 2 jours. Surtout si vous souhaitez profiter des nombreuses activités.

Mais quelles activités faire me direz vous ? Manger une gaufre, manger des moules, boire de la bière, visiter les musées… Vous n’avez pas d’autres idées ? Ca tombe bien car je vous propose de découvrir mon top des 9 activités incontournables à faire à Bruges !

Voir l’article

Déjeuner aux saveurs scandinaves chez Laksøn – Lille

Sur le retour de notre récente escapade romantique à Bruges, nous nous sommes arrêtés avec l’amoureux pour quelques heures à Lille. Au détour de notre visite, nous avons découvert par hasard un restaurant assez atypique : Laksøn. Vous connaissez ?

Nous ne connaissions pas du tout ! Comme je vous l’ai dit, nous l’avons découvert vraiment par hasard. En faite, c’est le pas de porte qui a attiré mon attention : une belle vitrine propre et nette de couleur rouge. On ne pouvait pas ne pas la voir 🙂

Laksøn restaurant

Puisque nous cherchions un restaurant dans lequel déjeuner, l’amoureux a commencé à parcourir la carte. Et là, oh surprise ! Il s’agissait d’un restaurant scandinave ! Super ! Nous sommes tous les deux fans de fruits de mer et de poisson. Nous savions que ce restaurant allait faire le bonheur de nos papilles 🙂

Il ne nous en fallait pas plus, ni une ni deux, nous avons téléphoné afin de réserver une table. Et nous avons bien fait ! La terrasse et la salle du restaurant étaient complètes ce midi. En même temps, vu comme c’était bon, je comprends pourquoi ils avaient beaucoup de monde.

Voir l’article

Week-end médiéval à Reims avec les Fêtes Johanniques

S’il y a bien une animation, une activité que j’affectionne tout particulièrement à Reims ce sont les Fêtes Johanniques ! Vous connaissez ? Non ? Eh bien moi aussi je ne connaissais pas du tout avant de venir vivre à Reims. Je les ai découvertes un peu par hasard, un week-end en me promenant en ville.

Vous allez me dire : Les Fêtes Johanniques, késako ? Chaque année, la ville de Reims commémore le sacre de Charles VII soutenu par Jeanne d’Arc, qui a eu lieu le 17 Juillet 1429 à la Cathédrale de Reims. Pour rappel, le sacre de Charles VII a permis de restaurer la paix et l’autorité royale dans un pays qui était alors enclin à la guerre civile.

Ainsi, la ville organise aux abords de la Cathédrale un petit village médiéval dans lequel participent pas moins de 110 artisans et camelots revêtus de costumes d’époques. Le week-end est entièrement dédié à cette période médiévale : animations, goûters, objets médiévaux… De quoi faire le bonheur de tous les adeptes de cette période (et même de ceux qui n’apprécient pas forcément).

Fêtes Johanniques 6

Source photo : Reims.fr

En 2017, avec le renforcement du plan vigipirate, le village médiéval a un peu évolué. Désormais, vous pourrez retrouver les artisans uniquement dans la rue Robert de Courcy (un des côtés de la Cathédrale), le Cours Anatole France (derrière la Cathédrale), et un chouya dans quelques rues annexes. Bref, pour les connaisseurs, le marché médiéval a bien diminué et son nombre d’artisans également.

Malgré que je sois un peu déçue cette année, pour moi les Fêtes Johanniques restent un incontournable à faire au moins une fois.

Voir l’article