Les secrets de mon wavy hair avec Demeliss x Curler de Saint-Algue

Cela fait deux semaines maintenant que j’affiche fièrement et quasiment tous les jours une nouvelle coiffure que vous avez toutes déjà vu : un wavy hair. Cette coiffure toute simple, effet coiffé-décoiffé sans effort et hyper tendance. Je dois vous avouer que côté coiffure, je ne suis pas une pro. Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce n’est pas parce que l’on est blogueuse beauté que l’on est une pro de la coiffure ou du maquillage. Néanmoins, depuis deux semaines, j’ai un allié de taille dans la réalisation de mon wavy hair : le lisseur-boucleur Demeliss x Curler de Saint-Algue. Est-ce que vous connaissez ?

Pour ma part, c’est un véritable révolution dans le monde de la coiffure. Bien sûr, je savais déjà qu’il était tout à fait possible de réaliser un wavy hair avec un lisseur classique. Peut être même que vous avez déjà essayé. Et peut être que comme moi, vous n’avez réussi qu’à faire un semblant de boucle. Quelques marques par-ci, par-là mais pas vraiment de wavy hair. Si vous vous reconnaissez, cet article tombe à pic. Je vais vous dévoiler le secret de mon wavy hair réalisé en 10 minutes top chrono grâce au Demeliss x Curler de Saint-Algue.

avis demeliss x curler de Saint-Algue - Blog Mangue Poudrée - Blog beauté, mode et lifestyle à Reims - 02

Voir l’article

Seascape Island Apothecary : coup de coeur ou déception ?

S’il y a bien quelque chose que j’adore depuis que je me suis lancée dans la création du blog, c’est le fait de tester des nouveaux produits afin de vous proposer de nouvelle revues. Avant le blog, je changeais très rarement mes routines beauté et capillaires. Je dois aussi avouer qu’à cette époque pas si lointaine, je regardais très peu la composition de mes soins cosmétiques. Depuis que je blog, j’ai envie de découvrir de nouveaux produits et marques et de vous les partager ici. C’est pourquoi aujourd’hui, je vous écris cet article sur la marque Seascape Island Apothecary. Etant moi-même tombée dessus par hasard, je parie que vous ne connaissez pas. Non ?

Seascpae Island Apothecary // routine capillaire // avis blog Mangue Poudrée

C’est sur le site de Love Lula que j’ai découvert la marque Seascape Island Apothecary. J’hésitais alors entre racheter mon shampooing favori à la menthe verte de John Masters Organics ou changer et tester une autre gamme ou marque. Je dois avouer que lors de mes recherches, le packaging de la gamme revive de Seascape Island Apothecary m’a énormément tapé dans l’oeil. D’ailleurs, cette gamme tombait à pic, j’avais envie d’apporter un peu de soleil et de couleurs dans mon quotidien. Alors, bonne ou mauvaise idée de choisir sa routine capillaire en fonction de packaging ?
Voir l’article

3 façons d’utiliser du shampooing sec avec Klorane

A quelques jours de Noël, tandis que tout le monde parle cadeaux, recettes et tenues de fêtes, j’ai décidé de vous parler cheveux. Et plus précisément du shampooing sec à l’ortie de Klorane. Il y a celles pour qui le shampooing sec est une véritable histoire d’amour, une petite révolution dans le monde de la beauté. Et il y a celles qui, comme moi, ont longtemps eu du mal à apprivoiser cette petite bête en aérosol. Il y a quelques années maintenant que j’avais abandonné l’idée d’utiliser du shampooing sec, les résultats étant plus que décevant. A défaut d’un cuir chevelu propre, j’avais le droit aux racines blanches ou grisâtres. Ce, malgré les nombreux coups de brosse.

Shampooing sec à l'ortie Klorane 01

Maintenant que l’on se connaît un peu mieux, vous savez que je n’aime pas m’arrêter sur un échec. Donc lorsque j’ai eu l’occasion de pouvoir tester le shampooing sec à l’ortie de Klorane, je n’ai pas pu m’empêcher de sauter sur l’occasion. Je connais plutôt bien les produits Klorane. J’ai utilisé pendant un an leur shampooing au lait d’amande. Le seul shampooing capable de donner du volume à mes cheveux tous fins (d’ailleurs, je me demande bien pourquoi je l’avais arrêté car il était vraiment top). Alors quand j’ai vu que Klorane avait sorti son propre shampooing sec, je me suis dit qu’il fallait que je laisse encore une chance à celui-ci et que, qui sait, je serais peut-être agréablement surprise ? Non ?

Voir l’article

Scrub lavant purifiant de Christophe Robin : le secret d’un cuir chevelu sain

Si vous me lisez depuis quelque temps déjà, vous devez savoir qu’il y a de nombreux produits de beauté qui me tentent depuis longtemps sans jamais avoir sauté le pas. Cela doit faire environ deux ou trois ans maintenant que je lorgne sur le scrub lavant purifiant de Christophe Robin. Vous connaissez ? Non, pas encore ? Je vais vous expliquer les bienfaits du scrub ou gommage du cuir chevelu.

Je trouve que pour avoir de beaux cheveux, il ne suffit pas seulement d’en prendre soin. Il est également impératif d’avoir un cuir chevelu en bonne santé. D’ailleurs, cela parait logique puisque si les cheveux ne poussent pas en bonne santé, il y a peu de chance pour que la longueur soit également en bonne santé.

Scrub lavant purifiant de Christophe Robin 01

La seule chose qui m’a toujours rebutée pour acheter ce soin, c’est son prix : environ 40 euros (ah ouais quand même !). Mais, il y a quelques semaines, j’étais de passage à Paris pour un assister à un événement organisé par Oh My Cream pour la sortie de leur dernière gamme de soin (je vous en reparlerais très prochainement), mais également pour d’autres rendez-vous professionnels. Entre deux rendez-vous, vous vous doutez certainement que j’en aie grandement profité pour faire une petite séance shopping dans la capitale et découvrir le BHV (oui oui, je ne connaissais pas du tout le BHV, ou du moins, je n’y avais jamais mis les pieds).

Et si vous m’avez suivie assidûment sur Instagram (@manguepoudree), vous avez dû voir que j’avais acheté le scrub lavant purifiant de Christophe Robin pour (seulement) 23 Euros ! Vous imaginez bien qu’à ce prix-là, c’était l’occasion parfaite pour découvrir et tester ce soin sans me ruiner. Vous avez d’ailleurs été nombreuses à apprécier le bon plan. Pour rappel, si vous l’avez loupé : il y avait -30% sur plusieurs soins Christophe Robin, et si vous aviez la carte du BHV, vous aviez encore -15% (soit 23,20 euros au lieu de 40 euros).

 

Voir l’article

Mes pires ratés capillaires : les coiffeurs ont-ils une dent contre moi ?

Si vous avez lu mes derniers articles cheveux, vous savez que cela fait maintenant plus d’un an que je ne me colore plus les cheveux. Les folies capillaires, c’est fini ! Ca faisait quand même 10 ans que je me colorais les cheveux tous les 2-3 mois… En 10 ans, je suis passée par toutes les couleurs, du noir au blond, en passant par le brun, le roux,… J’ai eu des très jolies couleurs mais qui étaient parfois difficiles à entretenir. J’ai également eu mon lot de ratés capillaires. Si je vous parle de mes ratés capillaires, c’est parce que je pense qu’ils vous feront bien plus sourire ou rire (oui, vous avez le droit de vous moquer) que mes réussites, si on peut appeler cela comme ça.

D’ailleurs, je pense également que cet article permettra d’en rassurer plus d’une car je sais que je suis bien loin d’être la seule à avoir au moins une fois dans ma vie subi un raté capillaire, non ? Bon, si je vous parle de mes pires ratés, c’est bien qu’il y en a eu d’autres (malheureusement pour mes cheveux et moi). Mais je ne vais quand même pas tout vous dévoiler aujourd’hui, conservons encore un peu de mystère entre nous 😉

mes pires ratés capillaires

Mais pourquoi autant de ratés capillaires ? Certainement parce qu’il est très difficile de trouver un bon coiffeur ou une bonne coiffeuse. Surtout lorsque l’on emménage dans une nouvelle ville et que l’on ne connaît personne. Mais c’est surtout compliqué de trouver LA bonne coiffeuse, celle qui prend le temps de bien comprendre ce que vous voulez et comment vous le voulez. Je tiens à préciser que je n’écris pas du tout cet article dans le but de critiquer les coiffeuses, mais plutôt pour vous partager mes (mauvaises) expériences capillaires. D’ailleurs, maintenant que je repense à toutes mes couleurs et coupes ratées, ça me fait moi-même bien rire 😉

 

Voir l’article