Boco : quand les chefs mettent les petits plats dans les bocaux

En décembre dernier, j’ai eu l’occasion de participer à un événement organisé par Boco dans le but de découvrir ce nouveau concept de restauration, à la fois innovant et intriguant. En effet, Boco a pris le parti de proposer une toute nouvelle forme de restauration qui soit saine et rapide. Jusque-là, rien d’étonnant me me direz-vous. On voit de plus en plus de bars à manger s’ouvrir et prenant le parti du sain (notamment sur Paris). Mais Boco a su dénicher un concept encore plus innovant. Alors, prêts à en savoir un peu plus ?

Boco Reims

Mais qu’est-ce qu’a Boco de plus que les autres ?

Tout d’abord, il faut savoir que Boco a été créé par Vincent et Simon Ferniot en 2010 (déjà !), avec le projet ambitieux de proposer des plats élaborés par des chefs étoilés à un prix juste. En effet, l’ensemble des plats de la carte ont été élaborés par les chefs de la bande à Boco (comme ils aiment se surnommer). A l’heure actuelle, la bande à Boco est composée de 14 chefs dont 8 étoilés. L’objectif principal de Boco et des chefs, c’est de proposer du bon et du sain. Alors on dit bonjour aux petits plats gastronomiques à prix abordable, et bye bye aux plats qui baignent dans l’huile et qualitativement pauvre.

 

Un second parti pris de Boco que j’apprécie énormément, c’est le packaging. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que j’accord une importance toute particulière aux packagings. Et chez Boco, l’équipe a décidé de servir ses petits plats bistronomiques dans des bocaux en verre. En plus de faire un joli jeu de mots avec le nom du restaurant, vous pouvez même récupérer vos bocaux après avoir dégusté votre repas et leur donner une seconde vie.

Et on mange quoi dans ces petits bocaux ?

Chez Boco, on y mange des bons petits plats élaborés à partir d’ingrédients frais et de qualité. La carte change régulièrement, à chaque saison si je ne me trompe pas, et varie légèrement d’un restaurant à un autre, selon les plats retenus.

On retrouve également du choix pour chaque type de régime alimentaire (végétarien, végétalien, sans gluten, bio). C’est l’un des gros points positifs de ce restaurant car il est parfois très difficile de manger au restaurant lorsque l’on a un régime alimentaire particulier, notamment pour les végétariens ou les personnes intolérantes au gluten, un peu trop souvent délaissées par les restaurateurs.

Boco Reims Mangue Poudrée

Tout le monde peut trouver son bonheur, en plus de proposer des plats pour chaque type de régime alimentaire, on peut également y trouver diverses influences culinaires. Ainsi, on peut déguster des plats de cuisine traditionnelle (boeuf bourguignon, marmite de colin), des plats régionaux et typiques (baeckeoffe, tajine de poulet), des plats revisités (joue de porc braisée, pommes et céleri) ou encore trouver des goûts inattendus (salade de bœuf, chou et coriandre et même salade de crevettes, pommes, gingembre et radis).

 

Prix et formules

Les entrées sont proposées à partir de 3,90 euros, les plats à partir de 6,90 euros et les desserts à partir de 3,40 euros. Des prix qui restent corrects en tenant compte de la qualité des produits proposés. Surtout si l’on compare à de la restauration traditionnelle où le prix du menu burger-frites-boissons est à 8 euros. Personnellement, pour le même prix, je préfère manger sain. Et vous ? Les boissons (boissons gazeuses, thés glacés, cafés, vins et bières) et autres douceurs (cookies, viennoiseries) sont en supplément. Vous pouvez également opter pour un menu tel que le menu minute à 9,80 euros comprenant une soupe du jour et un plat de pâtes.

 

Mes bocaux favoris

Lors de la dégustation chez Boco, j’ai eu l’occasion de déguster environ 6 ou 7 recettes. Parmi mes recettes favorites, il y avait la soupe du jour, qui mêle légumes de saison et épices douces. J’ai également apprécié les risettes au pesto et parmesan ainsi que le risotto de coquillettes aux champignons d’Emmanuel Renault. Comme on dit, les meilleures choses dans la vie, ce sont les plus simples. La crème de lentilles à l’huile de noix de Jean-Michel Lorrain a également eu un franc succès auprès de l’amoureux 😉

Boco Reims

Côté dessert, j’ai eu un véritable coup de coeur pour la panna cotta de Philippe Conticini. Il faut savoir que je suis hyper difficile avec la panna cotta. Elle est assez souvent mal réalisée au restaurant, alors j’ai toujours peur de poser mon choix sur ce dessert. Mais là, avec la recette de Philippe Conticini (chef que nous adorons avec l’amoureux), je savais que je ne serais pas déçue. J’ai adoré l’association avec le citron et la mandarine, ça change de la panna cotta classique aux framboises et c’était vraiment délicieux. Le Mont Blanc de Vincent Ferniot me fait également de l’oeil, je pense que je jetterais mon dévolu dessus la prochaine fois.

 

 

Et vous, avez-vous déjà testé le concept Boco ?

Quels sont vos plats préférés ?

 


Boco

3, boulevard du Général Leclerc – 51100 Reims

Tél : 03 26 25 39 64

Site web et carte : Boco

 

Ouvert tous les jours (sauf le samedi) de 11h à 14h30 et de 18h à 22h30,

le samedi de 11h à 22h30

*Article rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Boco

Partager:

2 Commentaires

  1. 8 février 2018 / 10 h 04 min

    Coucou ma belle, j’aime beaucoup le concept, c’est original.
    Je mange souvent dans des bols, c’est mon kiff à moi et je pense que ça me plairait de manger dans des bocaux.
    J’sais pas si ça existe déjà chez nous ,
    Bisous

    • 8 février 2018 / 11 h 45 min

      Coucou Nina,

      Pas de Boco à la réunion, mais ne sait-on jamais. Dans quelques années le concept s’y implantera 😉

      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *